Les Bleus dominent l’Autriche et se qualifient pour le tour principal

Luc Abalo et les Bleus (ici contre la Norvège de Torbjörn Bergerud) ont logiquement dominé l’Autriche. (S. Pillaud/ – Sportissimo)

L’équipe de France a logiquement remporté son deuxième match du Mondial contre l’Autriche (35-28), samedi dans la ville du 6-Octobre. Elle est qualifiée pour le tour principal avant son dernier match du tour préliminaire contre la Suisse, lundi.

L’équipe de France a enchaîné une deuxième victoire au Championnat du monde égyptien en battant logiquement l’Autriche, samedi à la ville du 6-Octobre (35-28). Avant même le dernier match du tour préliminaire contre la Suisse, lundi (18 heures, heure française), les Bleus sont déjà qualifiés pour le tour principal, qu’ils aborderont avec un pécule de deux points au minimum.

Malgré plusieurs changements par rapport à sa victoire éclatante sur la Norvège (28-24) en ouverture, la France a tenu son rang face à un adversaire de moindre calibre et très diminué, qui semble promis à la dernière place du groupe E et à l’élimination.

Le sélectionneur Guillaume Gille avait bouleversé son sept de départ avec Vincent Gérard dans le but, Romain Lagarde arrière gauche en remplacement de Timothey N’Guessan touché aux adducteurs, Melvyn Richardson demi-centre, Nicolas Tournat pivot et Adrien Dipanda défenseur.

Après la fantastique performance de Wesley Pardin dans la cage jeudi, Gérard, élu joueur du match (17 arrêts, 2 buts marqués) a rappelé qu’il restait une valeur sûre au poste de gardien. Le Parisien a permis aux Bleus de prendre les devants rapidement (6-3, 7e).

Une attaque toujours performante, une défense moins au point

L’écart s’est creusé grâce à un jeu d’attaque toujours performant et Dika Mem retrouvé (12-7, 18e). Jean-Jacques Acquevillo, intégré au groupe après la blessure de N’Guessan, en a profité pour inscrire ses premiers buts dans la compétition. Mais la défense new-look autour d’Adrien Dipanda et de Nicolas Tournat était moins au point face au pivot Tobias Wagner, permettant aux Autrichiens de limiter la casse à la pause (17-13, 30e).

À la reprise, avec le retour de la charnière défensive Ludovic Fabregas – Luka Karabatic, la France a immédiatement appuyé sur l’accélérateur (25-17, 37e). En attaque, Kentin Mahé et Nedim Remili menaient parfaitement la manoeuvre et Ludovic Fabregas se régalait au pivot (4 buts).

En fin de match, alors que l’Autriche, résignée, lançait des jeunes sans complexes, les Bleus ont un peu relâché leur concentration, sanctionnés notamment par une période en double infériorité numérique après un mauvais changement. L’écart s’est un peu réduit (32-26, 56e), mais de manière anecdotique.

« C’est une victoire sérieuse, maîtrisée, appréciait Guillaume Gille, le sélectionneur, au micro de beIn Sports. On a dominé les débats pendant toute la rencontre et ce match a permis de faire participer tout le monde. C’est bon sur le plan comptable et c’est bon pour la confiance. Ces deux victoires nous donnent une base solide sur laquelle s’appuyer, pour nous qui sortions d’une préparation difficile. »

Il s’agira maintenant d’entretenir cette belle dynamique lundi contre la Suisse, autre adversaire abordable. Un rendez-vous qui sera beaucoup plus important car les points qu’il rapportera compteront pour le tour principal.

Source : Les Bleus dominent l’Autriche et se qualifient pour le tour principal

Share Button