Ligue des champions (H) : Nantes impuissant contre Barcelone – Hand – C1 (H)

Les Nantais Eduardo Gurbindo (à g.) et Emil Nielsen (à dr.) ont souffert face à la puissance de feu du Barça de Casper Mortensen. (N. Luttiau/L’Équipe)

Le HBC Nantes s’est nettement incliné à domicile face au Barça, jeudi (27-35) pour le compte de la troisième journée de C1.

Nantes n’a pas réussi à créer l’exploit, jeudi à la H Arena, où il s’est lourdement incliné contre le FC Barcelone (27-35). Le « H » a pourtant été vaillant. Tenant tête au Barça une petite moitié de mi-temps (6-6, 12e), en plaçant quelques contre-attaques bien menées. Nullement découragés par leurs trois buts de retard à la pause (15-18), les Nantais parvenaient de nouveau à menacer les Espagnols au début de la seconde période, en resserrant notamment leur défense (17-18, 32e, 20-21, 37e).

Mais Nantes a trop manqué de finition (25 tirs ratés), à l’image du persévérant Rok Ovnicek (5/10), pour surprendre un Barça particulièrement en forme et concentré (74 % de réussite au tir), porté par Dika Mem (7/8) et Aron Palmarsson (6/7). « Ce n’est pas un problème tout neuf pour nous, avoue Alberto Entrerrios, l’entraîneur du H. On a déjà eu des matches comme ça et c’est logique quand on joue à la limite de nos capacités physiques. »

Le « H » n’a pas pu tenir le rythme infernal du Barça

Chacune des accélérations des Barcelonais a porté un coup aux Nantais, incapables de tenir le rythme. La faute, en grande partie, à la malchance actuelle du H, miné par les blessures : aux absences de David Balaguer, Aymeric Minne, Olivier Nyokas et Alexandre Cavalcanti s’est ajoutée celle du gardien Cyril Dumoulin, quelques heures avant la rencontre, après un choc à un genou.

Lui qui avait été le héros de la seule victoire du H à ce jour face au Barça (21 arrêts le 2 décembre 2017)… Un forfait qui a permis au jeune Italien Andrea Colleluori, issu du centre de formation, d’entrer à la 55e minute, et d’assurer son premier arrêt dès le premier tir. Une manière de soulager Emil Nielsen (6 arrêts), mis au repos sur la fin du match, comme quelques-uns de ses coéquipiers, en vue du match de Championnat à Chartres dimanche.

« On a fait des erreurs en défense, en repli, sur les arrêts… C’est un cumul. Mais le score est sévère »

Dragan Pechmalbec, pivot du HBC Nantes

Pour le pivot Dragan Pechmalbec, Nantes a finalement manqué « d’un peu de tout : on a fait des erreurs en défense, en repli, sur les arrêts… C’est un cumul. Mais le score est sévère. » Les huit buts d’écart (27-35) sont presque anecdotiques, tant le Barça était supérieur.

Au moment de faire les comptes, après avoir affronté les trois géants de la poule lors des trois premières journées (défaite face à Veszprem, victoire à Kiel), Alberto Entrerrios retenait sa fierté de voir ses joueurs si acharnés : « Il est difficile d’avoir des regrets quand on voit les gars se donner à fond. On a quand même fait de belles choses et le bilan de ces trois premiers matches est positif. On a pris deux points très importants. »

Après cette séquence intense, Nantes est 5e de son groupe, et se déplacera le 14 octobre au Danemark, à Aalborg. Encore un adversaire redoutable, même si le H peut espérer que l’infirmerie se vide entre-temps.

Source : Ligue des champions (H) : Nantes impuissant contre Barcelone – Hand – C1 (H)

Share Button